DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Deuxième jour de sommet après un accord sur l'Espagne


Belgique

Deuxième jour de sommet après un accord sur l'Espagne

Les ministres des Finances européens continuent leurs discussions à Bruxelles aujourd’hui.

La nuit a été courte. L’accord sur le plan d’aide à l’Espagne a été conclu très tard dans la nuit. Le pays aura ainsi un an de plus pour ramener son déficit sous la barre fatidique des 3%. Quant aux banques, elles recevront une première enveloppe de 30 milliards d’euros.

Luis de Guindos Ministre de l’Economie et de la Compétitivité espagnol
Nous avons une idée globale de ce que sera le mémorandum d’entente, qui sera signé le 20 juillet. C’est établi que le fonds de sauvegarde espagnol, au nom du Trésor espagnol, empruntera à de très bonnes conditions: l‘échéance du prêt sera très longue, l’Espagne ne paiera pas d’intérêt pendant une longue période et ensuite, les taux d’intérêt seront vraiment réduits.

Les ministres sont satisfaits, précise notre correspondante, des accords conclus au petit matin pour sauver l‘économie espagnole. C’est donc de bonne humeur qu’ils vont discuter aujourd’hui d’autres problématiques importantes, notamment la protection des banques en cas de nouvelle crise financière.

Outre la question bancaire, le dossier chypriote est aussi sur la table des négociations aujourd’hui. Le pays est en effet le 5e à réclamer un plan de sauvetage.

Maria Fekter Ministre des Finances autrichienne
Le cas de Chypre est similaire à celui de la Grèce, nous dit la ministre des Finances autrichienne. Nous avons besoin de connaître exactement les besoins en recapitalisation. Nous aurons ces chiffres très bientôt.

La Troïka, rassemblant des représentants de la Commission européenne, de la Banque centrale européenne et du Fonds monétaire international, est actuellement à Nicosie pour chiffrer ces besoins.

Prochain article

monde

Egypte: des députés défient la Haute cour constitutionnelle