DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'Iran appelle à des élections en Syrie en 2014


Iran

L'Iran appelle à des élections en Syrie en 2014

C’est ce qu’ont dit les autorités iraniennes à Kofi Annan lors de sa visite à Téhéran. “Aucun dirigeant n‘étant éternel”, le ministre iranien des affaires étrangères estime que ce scrutin devra suivre son cours normal y compris avec Bachar al-Assad dont la république islamique est l’un des derniers alliés.

Téhéran soutient le plan de paix de Kofi Annan mais dénonce toute ingérence des puissances étrangères qui pourrait aggraver la situation.

“Je suis heureux d‘être de retour en Iran et je suis ici pour discuter de la situation en Syrie. Comme vous le savez, nous avons eu une réunion du groupe d’action sur la Syrie à Genève à la fin du mois dernier et je suis ici aussi pour discuter du résultat de ces délibérations”, affirme Kofi Annan.

Auparavant, Kofi Annan s‘était rendu à Damas pour y rencontrer Bachar al-Assad. L‘émissaire international pour la Syrie a annoncé avoir convenu avec lui d’une approche qu’il va soumettre aux rebelles. Objectif : tenter de mettre fin aux violences qui font rage dans le pays et dessiner les contours d’un dialogue politique. Une visite critiquée par l’opposition syrienne.

En attendant des pourparlers effectifs, la ville de Homs a vécu ce lundi une nouvelle journée de guerre et dans toute la Syrie au moins 58 personnes dont 28 civils ont été tués. Depuis l’entrée en vigueur de la trêve du plan Annan le 12 avril dernier, les violences se sont paradoxalement intensifiées avec 6000 morts pour cette période.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Controverse en Russie après le bilan catastrophique des inondations