DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Thomas Lubanga premier condamné de la CPI

Vous lisez:

Thomas Lubanga premier condamné de la CPI

Taille du texte Aa Aa

Thomas Lubanga, ancien chef de milice congolais, a été condamné à une peine de 14 ans de prison par la Cour pénale internationale pour avoir enrôlé des enfants soldats. C’est la première peine prononcée par cette cour créée en 1998, indépendante de l’ONU et issue de l’ancienne CPI.

La Cour de La Haye doit désormais choisir, parmi six pays qui se sont déclarés prêts à l’accueillir, celui où il purgera sa peine. Et devra surtout fixer le montant des indemnités qui seront versées à 123 victimes.

Le représentant légal des victimes a réagi à au verdict : “Nous sommes satisfaits, maisle serons peut-être davantage lorsque la question des réparations sera definitivement tranchée. Par rapport à la peine ça nous satisfait parce qu’il y a là une sorte de vengeance publique.”

Ex-commandant des Forces patriotiques pour la libération du Congo, Lubanga avait donc enrôlé des enfants soldats lors de la guerre civile en Ituri en 2002-2003 dans la Republique Democratique du Congo. Sa milice est soupçonnée de massacres sur des centaines de civils.

Des enfants de moins de quinze ans, garçons et filles, étaient enlevés et forcés par tous les moyens à combattre.
Dans ce documentaire sur des enfants soldats de Lubanga, cette fille explique être “sergent de 1ère classe. Au front, j’utilise des balles pour tuer, dit-elle. Je suis forte aussi pour tuer avec des couteaux et des cordes”.

Crée en 1998 pour lutter contre l’impunité des auteurs de genocide, crimes de guerre et crimes contre l’humanité, la CPI a été inaugurée en 2003 à La Haye. Composée de 18 juges, elle est le premier tribunal pénal international à avoir juridiction permanente. et est compétente pour les crimes commis apres le 1 Juillet 2002. Légalement independante de l’ONU, la cour internationale a été ratifiée par 121 Etats.
Elle est le premier tribunal international à avoir créé un fond au profit des victimes.

2:59 fin