DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Farnborough, vitrine de l'innovation


farnborough-2012

Farnborough, vitrine de l'innovation

En partenariat avec

A quoi ressembleront les avions de demain ? Le Salon aéronautique de Farnborough lance des pistes prometteuses. L‘évènement met tout autant à l’honneur, les idées futuristes que les nouvelles technologies déjà présentes dans l’aviation commerciale ou en passe de l‘être.

L’avionneur européen Airbus par exemple, a fait entrer l’iPad dans le cockpit.
L‘écran tactile qui est devenu un objet du quotidien pour des millions de familles peut aussi être utile aux pilotes, notamment pour calculer les performances de l’appareil ou pour établir sa configuration au décollage. “Nos enfants l’utilisent tous les jours, donc il faut que nous, on soit capable de proposer aux utilisateurs de nos Airbus le même type de technologie,” souligne Didier Lux, vice-président exécutif des services clients d’Airbus, avant d’ajouter : “surtout quand c’est aussi fantastique en termes d’ergonomie, de facilité d’accès et de traitement des données.”

Le Salon consacre un espace aux projets innovants, en particulier à ceux des universités européennes.
Celle de Cardiff en Grande-Bretagne a mis au point un système pour détecter en temps réel, les éventuels dégâts sur la structure de l’avion. “Le principe de ce dispositif, c’est la remontée d’informations : être capable de collecter de manière très précoce, l’information sur n’importe quel dégât, de savoir de quel dégât il s’agit et où il est intervenu,” explique Carol Featherston, responsable des recherches aérospatiales à l’Université de Cardiff. “On a intégré des capteurs à la structure composite et ils enregistrent une ondulation émise par le dégât,” poursuit-elle, “un signal qui provient du dégât lorsqu’il est en train de s’agrandir et en utilisant l’information, on peut déterminer exactement où il se trouve.”

L’avenir, c’est aussi le tourisme spatial. En tout cas d’après Virgin qui a exposé son Galactic SpaceShip Two. L’an prochain, il devrait emmener ses premiers passagers dans l’espace. Prix du billet : plus de 160.000 euros.

Le choix de la rédaction

Prochain article

farnborough-2012

Salon de Farnborough : Airbus et Boeing se livrent une lutte commerciale impitoyable