DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Réforme des Lords : coup dur pour la coalition


Royaume-Uni

Réforme des Lords : coup dur pour la coalition

Au Royaume-Uni, David Cameron a du faire marche arrière sur un des votes nécessaires à son projet de modernisation de la Chambre.

Il fait son possible pour maintenir l’entente avec Nick Clegg, chef des libéraux-démocrates, ardents défenseurs d’une révision, après avoir subi une rébellion de la part de son propre parti.

91 députés rebelles se sont farouchement opposés au projet de réforme. Mais un des votes, le plus important, est passé avec une large majorité. Voilà qui permet au texte d‘être à nouveau examiné à l’automne.

“Il est temps de réformer la Chambre des Lords. explique David Cameron, Elle contient maintenant près de 900 personnes. Il y a encore des personnes qui sont là parce qu’une pairie a été accordée à leur ancêtre il y a des décennies. Il est temps de changer, c’est devenu nécessaire.”

L’idée est de transformer cette chambre en une instance plus petite et plus démocratique. Actuellement les 826 membres sont nommés ou le sont de manière héréditaire pour une centaine d’entre eux. Il s’agirait d‘élire 80% d’entre eux et de réduire leur nombre à 450.

Prochain article

monde

Tunisie : violences à l'issue de manifestations à Kasserine