DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le collectif Anonymous s’attaque aux pédophiles

Vous lisez:

Le collectif Anonymous s’attaque aux pédophiles

Taille du texte Aa Aa

Les cyber-activistes ont visé des pédophiles présumés. Ils ont commencé par publier des listes de personnes regroupées selon leur nationalité et supposées être des pédophiles. Français, Anglais, Irlandais, Belges, Néerlandais, Australiens…

Les sites d’informations Nieuwsblad.be et Standaard.bem ont indiqué mercredi 11 juillet que le collectif Anonymous a publié les adresses email, IP et parfois même postales d’environ 500 personnes qu’ils accusent de fréquenter des sites de pornographie infantile sur internet.

Un certain nombre d’adresses se trouvent en Belgique. Un responsable du parti flamand d’extrême-droite Vlaams Belang en Belgique a démissionné de ses responsabilités au sein de la formation. Il faisait partie des quelques 500 personnes listées par le collectif. L’intéressé clame toutefois son innocence et assure que son adresse électronique a été piratée. Il envisage de porter plainte contre X.

Dans une vidéo postée sur le site de partage YouTube, les activistes masqués ont déclaré qu’ “Il y a eu une augmentation du nombre de sites web, de chat et de partage de photos pédophiles. Anonymous veut réduire, si ce n’est éradiquer ce fléau d’internet.”

L’association belge de protection des enfants Child Focus a condamné l’action des “Anonymous”. Elle considère que c’est à la police d’agir lorsque des choses illégales se produisent.
En attendant, les Anonymous poursuivent leurs publications sur le site de partage de documents anonymes Pastebin.com le tout relayé sur Twitter par @TheAnon0ne.