DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

PSA victime de la dégradation du marché européen


Business

PSA victime de la dégradation du marché européen

Le lion ne rugit plus. Pour justifier ces décisions radicales, PSA Peugeot-Citroën met en avant des pertes au premier semestre et une réduction durable des marchés automobiles en Europe, -23% entre 2007 et 2012.

Le premier constructeur automobile français est également confronté à des surcapacités de 25 % en Europe dans les petits véhicules.
Le site d’Aulnay fait double emploi avec le site voisin de Poissy, qui fabrique des véhicules sur la même plate-forme.

Au premier semestre 2012, les ventes automobiles du groupe ont chuté de 13% en France et près de 20% en Italie, un autre marché important pour PSA.
Résultats un peu meilleurs pour Renault qui enregistre au niveau mondial une baisse des ventes de 3,3%. L’Allemand Volkswagen confirme son leadership sur le marché avec 2,79 millions de nouvelles immatriculations.

C’est le troisième constructeur européen à fermer une usine depuis 2008 après Fiat à Termini et Opel à Anvers en Belgique.

L’ampleur de la crise fait craindre des mesures similaires chez d’autres constructeurs comme l’a fait comprendre Sergio Marchionne, le patron de Fiat.