DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Neuf morts et quatre disparus dans une avalanche en France

Vous lisez:

Neuf morts et quatre disparus dans une avalanche en France

Taille du texte Aa Aa

Neuf personnes ont été tuées par une avalanche dans le massif du Mont-Blanc, sur la face nord du Mont Maudit. Parmi les victimes, un Suisse, un Allemand et deux Espagnols ont été identifiés. Les recherches se poursuivent pour secourir les quatre derniers disparus. Dans la mâtiné, neuf blessés légers ont été évacués vers l’hôpital de Sallanches. Les secours ont également retrouvé deux personnes indemnes sur les lieux du drame.

L’alerte a été donnée tôt ce matin, à 5h25, par l’un des blessés. Rapidement, le peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Chamonix a indiqué qu’une plaque de 40 centimètres d‘épaisseur s’est décrochée à 4 000m. L’avalanche a provoqué un amas de neige de 100 mètres carré et d’une épaisseur de 2 mètres. Plusieurs cordées d’alpiniste ont été emportées. D’importants moyens ont été déployés pour secourir les victimes, plusieurs dizaines de secouristes sont sur place: des gendarmes, un vingtaine de guides de haute-montagne, deux équipes cynophiles. Un hélicoptère survole la zone de l’avanlanche. Des sauveteurs italiens participent également aux recherches.

La préfecture de Haute-Savoie a indiqué que les recherches, utilisant les signaux des réflecteurs Recco et des appareils de recherche de victimes d’avalanche (ARVA) portés par les alpinistes, n’ont donné aucun résultat. Les recherches par chien d’avalanches ont également été infructueses. Les secours ont ensuite procédé à des vagues de sondage, une technique de recherche rendue délicate en raison des risques de sur-avalanche.



Les accidents d’alpinisme les plus graves dans les Alpes françaises depuis 2003 :


  • 24 août 2008 : huit alpinistes sont emportés par une avalanche au Mont-Blanc du Tacul

  • 26 juin 2011 : six alpinistes, partis pour faire l’ascension du pic de Neige Cordier, dans le massif des Ecrins, sont retrouvés morts, victimes probablement d’une chute.

  • 28 juin 2007 : mort de cinq alpinistes d’une même famille, après une chute dans le massif des Ecrins.

  • 24 juil 2007 : quatre alpinistes égarés sur l’arête de Bionassay (massif du Mont-Blanc) sont retrouvés morts de froid et d‘épuisement.

  • 17 jan 2009 : quatre alpinistes italiens partis faire l’ascension de l’Aiguille du Midi (3.842 m), dans le massif du Mont-Blanc, font une chute mortelle.

  • 14 juil 2003 : une chute de séracs (blocs de glace) fait trois morts près du refuge des Grands Mulets dans le massif du Mont-Blanc.

  • 28 juil 2003 : trois alpinistes glissent sur une pente verglacée sous le Dôme des Ecrins (Hautes-Alpes) et se tuent en tombant dans une crevasse.

  • 25 août 2004 : deux cordées de deux alpinistes font une chute dans des crevasses en redescendant du Dôme des Ecrins, à plus de 3.000 mètres : trois morts et un blessé.

  • 17 juil 2005 : deux hommes et une femme, membres du Club alpin français du Mans, se tuent dans une chute de 400 m en descendant dans la voie des Courtes (massif du Mont Blanc).

  • 7 avr 2007 : trois alpinistes dévissent sur environ 800 m et se tuent sur la face nord-ouest du dôme des Ecrins (4.015 m).

  • 3 août 2009 : trois alpinistes italiens font une chute mortelle alors qu’ils tentaient l’ascension de la Meije, sommet du massif des Ecrins.


Une chapelle ardente a été dressée au centre hospitalier de Chamonix. Une cellule réservée aux familles et aux proches a été également mise en place par la préfecture de Haute-Savoie, accessible par téléphone au +33450336133.

Culminant à 4 465 m, le mont Maudit se trouve entre le mont Blanc du Tacul et le mont
Blanc, sur la frontière franco-italienne. Un col à 4345m, où se serait produit l’avalanche, ouvre une des voies traditionnelle de l’ascension du Mont-Blanc. Les victimes, faisant parties d’un groupe de 28 personnes, avaient quitté très tôt ce matin le refuge des Cosmiques pour tenter l’ascension.

Le ministre français de l’Intérieur, Manuel Valls, va se rendre sur place dans le courant de l’après-midi. Avant son départ pour la Haute-Savoie, le ministre a indiqué qu’« on ne savait pas encore trop ce qu’il s’est passé » au Mont Maudit. Témoignant de «sa grande tristesse» et sa «vive émotion», il a assuré que «des recherches sont toujours en cours pour tenter de retrouver des disparus». Manuel Valls tiendra à 16h un point presse à Chamonix depuis l’ hélistation des Bois.

C’est l’avalanche «la plus meurtrière de ces dernières années» d’après la préfecture du département. Le dernier accident d’alpinisme le plus grave dans les Alpes avait eu lieu le 24 août 2008, lorsque huit alpinistes – trois Suisses, un guide autrichien et quatre Allemands – avaient été emportés par une avalanche à la suite d’une chute de séracs au Mont Blanc du Tacul. Selon les données fournies par l’association nationale pour l‘étude de la neige et des avalanches (ANENA), cette tragédie est la plus meurtrière de la saison 2011/2012. Jusqu‘à lors, 13 personnes avaient péri en montagne.

Le 19 juin dernier, la préfecture de Haute-Savoie a émis un communiqué pour sensibiliser alpinistes et randonneurs sur les conditions particulières qui règnent en montagne en raison des longues périodes de mauvais temps lors du printemps dernier et de l’enneigement encore important.


Agrandir le plan