DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

The "Rolling Stones" : la légende n'a pas pris une ride


Royaume-Uni

The "Rolling Stones" : la légende n'a pas pris une ride

Devin Mick Jagger ? Pas vraiment. Car c’est bien lui qui en 1963 ne donnait pas plus de 2 ans aux Rollin’ Stones avant de sombrer dans l’oubli.

“A cette époque, c‘était probablement une bonne durée de vie pour ce type de groupe, on pensait pas vraiment qu’un groupe de rock puisse durer plus de 4 ans, ou disons 5 ans. On ne se voyait pas comme un groupe faisant carrière. Cela ne s‘était encore jamais fait.”

Le 12 juillet 1962, six jeunes inconnus font leurs débuts sur la scène du club londonien Marquee.

Leur nom ? Les Rollin’ Stones (le “g” se greffe dès les premières années) : formation dandy, juvénile et irrévérencieuse, emmenée par son charismatique leader Mick Jagger.

En quelques années à peine, le groupe enchaîne les succès : “Satisfaction”, “Angie” ou encore “Paint it black” pour n’en citer que quelques uns.

Phénomène culturel à part entière, les Rolling Stones cultivent aussi soigneusement leur image de mauvais garçons : sexe, drogue, alcool et même quelques séjours en prison. On est loin, bien loin du profil de gendre idéal incarné par leurs rivaux de toujours, les Beattles.

Et s’il ne fallait garder qu’un seul symbole de ce groupe mythique, ce serait peut-être bien cette langue qui apparaît pour la première fois sur la pochette de l’album « Sticky fingers », en 1971.

Clin d’oeil à la taille des lèvres et de la bouche de Mick Jagger.

“Je n’ai pas envie de devenir un vieux truc institutionnel, vous savez, j’ai encore envie de me sentir vivant. Et malheureusement pour vous c’est comme ça que je le ressens.”

Un demi-siècle et quelques rides plus tard, les rois de la provocation n’en finissent pas d’enflammer les foules. 50 ans qui ont littéralement révolutionné l’histoire du rock, en attendant, peut-être, de nouveaux concerts.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Chine : l’iPhone 5 déjà en précommande