DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Concordia : six mois plus tard l'épave attire les touristes

Vous lisez:

Concordia : six mois plus tard l'épave attire les touristes

Taille du texte Aa Aa

Six mois jour pour jour que le Concodia a pris cette étrange posture. Absurde et effroyable.

Le 13 janvier 2012 32 personnes périssaient dans le naufrage sur la cote de l’ile de Giglio en Toscane.

Aujourd’hui l’heure est aux travaux pour faire disparaitre l‘épave. Depuis jeudi la mission est de dégager un rocher de 4 tonnes encastré dans le bateau. Une mission délicate selon le maire de l‘île.

Maire de Giglio Sergio Ortelli : “Afin de retirer le caillou nous devons le casser en trois morceaux et agrandir le trou dans la coque. Il y a des obstacles, nous sommes en retard, mais bientôt nous pourrons libérer le caillou.”

Les travaux ne sont pas les seuls à prendre du retard – Le procureur en charge de l’enquête vient d’annoncer que l’audience technique prévue le 21 juillet sera renvoyée en septembre.

La décision suscite la déception et la colère des familles des victimes.

Ultime source d’indignation, le commandant du paquebot Francesco Schettino vient d’accorder sa première interview télévisée à une chaine italienne. Une interview qu’il aurait monnayée au prix fort – plus de 55 000 euros.

Ces tours en bateaux autour de l‘épave font parti du nouveau business du Concordia. Un tourisme étrange, qui ne plaît pas à tout le monde mais qui risque de durer jusqu‘à la disparition de l‘épave, au plus tard en février 2013.