DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des questions après l'avalanche meurtrière dans les Alpes

Vous lisez:

Des questions après l'avalanche meurtrière dans les Alpes

Taille du texte Aa Aa

C’est l’avalanche la plus meurtrière de ces dix dernières années dans les Alpes. Neuf alpinistes suisse, allemands, britanniques et espagnols ont trouvé la mort jeudi matin dans le massif du Mont Blanc, emportés par une coulée de neige alors qu’ils venaient de quitter leur refuge. L’un des alpinistes pourrait avoir en marchant détaché une plaque de neige. “Il y avait à l’avant des guides très expérimentés”, explique un guide slovène. “C’est vraiment un accident tragique. Ces gens étaient au mauvais endroit au mauvais moment. J’ai vu un guide français avec une épaule démise; il était gravement blessé; il tremblait à cause du vent et du froid. C‘était terrible.”

Douze personnes ont par ailleurs été blessées dans l’avalanche. Neuf autres sont sorties indemnes de l’accident.

Comment expliquer une telle tragédie? L’accès au Mont-Blanc depuis le refuge des cosmiques à 3600 mètres d’altitude n’est pas particulièrement dur, c’est un itinéraire de difficulté moyenne emprunté chaque année par des centaines de touristes et qui ne requiert pas de compétences techniques particulières. La véritable ascension vers le sommet débute environ 1000 mètres plus haut au Mont Maudit. C’est sur ses pentes qu’une avalanche a emporté jeudi matin neuf vies humaines.