DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La sécurité des JO de Londres de nouveau en question

Vous lisez:

La sécurité des JO de Londres de nouveau en question

Taille du texte Aa Aa

Un couac embarrassant à quinze jours des Jeux olympiques de Londres. Les autorités britanniques vont devoir déployer 3500 militaires supplémentaires pour pallier les défaillances de la société de sécurité privée G4S. Celle-ci vient de reconnaître en effet son incapacité à remplir pleinement ses engagements à savoir recruter et former 10 000 vigiles. Cette salariée, qui a préféré garder l’anonymat, dénonce les lacunes du management : “Je ne sais toujours pas quelle sera ma mission pendant les Jeux”, dit-elle. «Il y a des centaines de membres du personnel qui sont chez eux comme moi à attendre des nouvelles de G4S.”

Le maire de Londres, lui, ne veut pas céder à la panique. Boris Johnson assure que la sécurité sera parfaitement assurée pendant les Jeux : “Depuis le début, nous avions prévu de mobiliser un certain nombre de militaires”, explique-t-il. “Si vous allez à Wimbledon, vous pouvez voir l’armée et elle se fond dans le décor.”

Au total ce sont pas moins de 17 500 militaires qui seront déployés pendant les Jeux olympiques ainsi que 23 000 vigiles, policiers et bénévoles. Des missiles sol-air seront par ailleurs positionnés pour parer à toute attaque terroriste.