DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

JO 2012 : Londres dans les starting-blocks

Vous lisez:

JO 2012 : Londres dans les starting-blocks

Taille du texte Aa Aa

La première vague d’athlètes est arrivée à Londres ce lundi. A quelques jours du coup d’envoi des jeux olympique, la capitale britannique est en pleine effervescence. A Heathrow où sont censés atterrir 80% des délégations venues des quatre coins du monde, 500 agents supplémentaires ont été recrutés pour faire face à l’afflux.

Le village olympique est fin prêt. Situé dans le Parc Olympique à l’est de la ville, il abrite 11 bâtiments d’habitations, plus de 8 400 chambres pour accueillir au total 10.490 sportifs venus de 204 pays et inscrits dans 26 disciplines.

Le maire en personne a tout testé, des lits à la cantine, il est très satisfait. Boris Johnson:
“Sans vouloir minimiser ce qu’ont fait les autres villes olympiques, je pense à ce qu’a fait Pékin… pour moi ce parc olympique est vraiment le plus grand de l’histoire des jeux”.

Voilà pour l’accueil, en toute modestie britannique.
Côté sécurité, Londres s’est efforcée d‘être irréprochable. Objectif une omni-présence, à tous les niveaux, des moyens considérables mais une visibilité minimum. Le ministre de la Culture interviewé par notre correspondant est confiant.
Jeremy Hunt : “Nous aurons des jeux surs. Certes, nous avons eu besoin d’un peu plus de soldats que prévu, mais c‘était dans nos capacités, et nous nous attendons des jeux surs”.

Quelques militaires de plus, un couac dont les Britanniques se serait passé… L’entreprise de sécurité mandatée pour l’occasion ayant en effet annoncé la semaine dernière ne pas pouvoir fournir la totalité des gardes privés requis, 3 500 soldats supplémentaires ont dû être mobilisés. L’armée a modérément apprécié cette mise à contribution de dernière minute, et des comptes seront exigés après la fête…

Pour l’heure, c’est dans la bonne humeur que tous les volontaires mobilisés s’affairent, comme cette troupe de théâtre qui prépare un spectacle sensé accueillir chacune des équipes nationales. L’excitation monte …

Jeremy Hunt : “J’imagine que c’est comme ça avant le début de tout gros évènement, vous faites le tour de la maison, vous vérifiez toutes les pièces, que les plats sont prèts… En fait tout est en place, et c’est très excitant…’”

A J – 11, la capitale britannique croise les doigts et scrute le ciel : parmi les innombrables paramètres de ces Jeux, il n’est pas le moindre, or il n’a jamais autant plu à cette période de l’année dans le pays… Les Britanniques restent flegmatiques.