DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Londres : les taxis en colère contre les plans de circulation mis en place pour les JO 


Royaume-Uni

Londres : les taxis en colère contre les plans de circulation mis en place pour les JO 

L’organisation des Jeux olympiques qui débutent dans 10 jours à Londres ne plaît pas à tout le monde. Plus de 200 chauffeurs de taxi ont paralysé le trafic ce mardi dans le quartier de Westminster pour protester contre l’interdiction qui leur est faite d’emprunter les couloirs olympiques, réservés aux athlètes, aux VIP et aux véhicules du personnel de sécurité.
 
Notre correspondant à Londres a recontré plusieurs de ces chauffeurs de taxi.   
 
“ Je suis un citoyen de seconde zone dans ma ville, ici à Londres. Pourquoi ne pouvons-nous pas utiliser les couloirs olympiques ? Nous sommes des chauffeurs de taxi. C’est notre droit de pouvoir utiliser ces couloirs. Cela va avoir un impact sur mon travail au quotidien”, a déclaré un chauffeur interviewé par euronews.
 
 
“ C’est très frustrant”, indique un autre. “Ils ont utilisé le taxi comme ils ont utilisé David Beckham pour avoir les JO et maintenant, ils nous laissent tomber.”
 
“ Qui peut bien vouloir prendre mon taxi pour payer deux fois plus cher ? Ils disent que c’est un moyen pour nous de faire des affaires mais moi, je ne veux pas faire des affaires comme ça”, prosteste un autre chauffeur.
 
 
“ Cela va affecter notre activité de façon dramatique, cela va aussi affecter très sérieusement la vie des clients.”, conclue le dernier. 
 
 
La société des transports publics de Londres a rappelé que des concessions ont déjà été accordées aux taxis comme le fait de pouvoir prendre des clients sur les trottoirs, le long des couloirs olympiques.
 
 
Les taxis ont contraint le trafic à une paralysie car ils n’auront pas accès à ces couloirs pendant les JO, ce qui présage d’une circulation très encombrée pendant l‘événement.
 
 
 
 
 
 
 

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'incendie sur l'île de Tenerife est toujours hors de contrôle