DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Bruxelles implacable avec la Roumanie, sévère avec la Bulgarie


monde

Bruxelles implacable avec la Roumanie, sévère avec la Bulgarie

La Roumanie et la Bulgarie, les deux derniers Etats à avoir rejoint l’Union européenne, sont encore loin d‘être des élèves modèle. C’est en substance ce que disent des rapports de la Commission. Première visée, la Roumanie et ses récentes atteintes à l’Etat de droit et à l’indépendance de la justice. Bruxelles compte suivre la situation de très près et publiera un nouveau rapport avant la fin de l’année.
En Bulgarie, c’est la corruption, la criminalité, l’impunité et l’indépendance insuffisante des juges qui sont pointées.
Sous la pression de Bruxelles, la Roumanie s’est engagée à rentrer dans le rang. Pour le porte-parole de la Commission Mark Gray, c’est une question de temps :

“ Maintenant, nous devons évidemment leur laisser un peu de temps pour voir comment ces engagements écrits seront mis en oeuvre “ , explique-t-il.

Depuis leur adhésion en 2007, Bucarest et Sofia ont pourtant fait des progrès, reconnaît la Commission. Mais en Roumanie, elle s’inquiète d’une brutale marche arrière depuis l’arrivée au pouvoir du Premier ministre Victor Ponta. Sa majorité de centre-gauche a démis de ses fonctions le président Trian Basescu, une destitution qui devra être confirmée par référendum le 29 juillet. Et le rôle de la Cour constitutionnelle a été affaibli.

Peu de chances dès lors que la Roumanie et son voisin bulgare rejoignent l’espace Schengen prochainement. Officiellement, c’est un dossier à part, mais c’est aussi un moyen de faire pression sur les deux Etats pour qu’ils poursuivent leurs efforts sur l’indépendance du judiciaire et la lutte contre la corruption. Cette surveillance via un mécanisme de coopération et de vérification était censé durer trois ans. Cinq ans après l’adhésion des deux pays, elle est toujours en place. Signe que Bruxelles juge l‘écart avec les partenaires européens encore trop profond.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

WikiLeaks lance de nouveaux appels aux dons