DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Banques espagnoles : les conditions de l'aide européenne


Insight

Banques espagnoles : les conditions de l'aide européenne

Le feu vert des ministres des finances de la zone euro au plan d’aide en direction des banques espagnoles était attendu sachant que les parlements allemand et finlandais – qui pouvaient s’y opposer – viennent de l’approuver.

Le travail sur l‘évaluation précise des besoins des banques espagnoles se poursuit et on connaîtra le montant exact de cette aide, au mois de septembre seulement.
Parmi les conditions attachées à ce plan d’aide, figure l’abandon par le gouvernement espagnol de ses pouvoirs de régulation et de supervision du secteur bancaire, à la BCE et à l’Autorité bancaire européenne.

Autre condition : la Banque centrale espagnole et non plus le ministère des finances jugera des plans de restructurations effectués par les banques qui auront reçu une aide.

Enfin, ces banques devront mettre à l‘écart leurs actifs douteux dans une structure de défaisance :
“bad bank” en anglais.

Fin juillet, sur le montant total de l’aide financière, 30 milliards d’euros seront mis de côté en cas de besoin urgent de recapitalisation des banques espagnoles cet été.
Les intérêts du prêt européen seraient de 3 ou de 4% selon les modalités d’octroi du prêt, et sa durée comprise entre 12 et 15 ans.

Prochain article

Insight

Le marché européen automobile en pleine crise