DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Syrie : la mission des observateurs compromise par le véto sino-russe


Syrie

Syrie : la mission des observateurs compromise par le véto sino-russe

La Russie et la Chine ont opposé leur véto à une résolution appelant à de nouvelles sanctions contre le régime de Bachar al-Assad. Désaveu de taille pour Kofi Annan qui espèrait faire plier Moscou et parvenir à un compromis. Une situation dénoncée par Washington et le responsable de la principale coalition de l’opposition syrienne à l‘étranger, de passage à Rome.

“Nous avons évoqué la situation politique et le droit de véto de la Russie. Nous estimons que le contexte actuel la situation ne peut plus durer. La Russie soutient le régime syrien avec des armes -des chars, de l’artillerie, des lance-roquettes et des avions sont utilisés pour tuer notre peuple. Malgré cela, Moscou continue à protéger politiquement le régime syrien à travers le Conseil de sécurité, déplore Abdulbaset Sieda, nouveau chef du Conseil national Syrien.”

Reste à savoir si le mandat des observateurs de l’ONU sera prolongé ou non d’au moins 45 jours comme le souhaite la Russie.

Pour les Etats-Unis, ce double véto signe de facto la fin de la Mission de l’ONU en Syrie, qui pourrait de ce fait quitter le territoire d’ici un mois.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Thaïlande : attentat meurtier à la voiture piégée