DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Assad rejette la retraite anticipée proposée par la Ligue arabe


Syrie

Assad rejette la retraite anticipée proposée par la Ligue arabe

Une sortie négociée pour lui-même et sa famille en échange de son départ, c’est la proposition faite à Bachar al-Assad par les diplomates de la Ligue arabe. Initiative destinée à “garantir une transition pacifique et préserver l’unité de la Syrie” face à l’enlisement de la crise.

Sans même attendre la réponse du dirigeant syrien, l’organisation a exhorté l’opposition syrienne à mettre en place un gouvernement de transition.

“Nous demandons en premier lieu au régime en place de renoncer au pouvoir, sans toutefois fixer de délai pour cela. La Ligue arabe s’engage par ailleurs à offrir une sortie sûre à Bachar Al-Assad et à sa famille, et ce pour mettre fin à l’effusion de sang en Syrie”, a déclaré Mabil Al-Arabi, secrétaire général de la Ligue arabe.

Sans surprise, le porte-parole du ministère syrien des Affaires étrangères a adressé une fin de non-recevoir à la proposition des ministres de l’organisation pan-arabe.

“Nous regrettons que la Ligue arabe se soit abaissée à ce niveau envers un pays membre et fondateur de cette institution. Au lieu d’aider la Syrie, elle envenime la situation. En ce qui concerne le départ de Bachar al-Assad, cette décision revient au peuple syrien, qui est le seul maître de son sort”.

La Ligue arabe demande par ailleurs à l’ONU de revoir en profondeur la nature du mandat de Kofi Annan et que celle-ci soit désormais axée sur le départ d’Assad et une transition pacifique du pouvoir.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Au moins 91 morts dans une série d'attentats en Irak