DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Espagne : les marchés ne croient toujours pas au redressement des finances du pays

Vous lisez:

Espagne : les marchés ne croient toujours pas au redressement des finances du pays

Taille du texte Aa Aa

L’indice Ibex de la bourse de Madrid a abandonné jusqu‘à 5% lundi et les ventes d’actions à découvert ont été suspendues pour trois mois. Les taux d’emprunt obligataires ont eux, poursuivi leur envol à plus de 7% pour l‘échéance 10 ans. Les marchés se posent sérieusement la question d’un renflouement de l’Etat espagnol et non plus seulement des banques. Pour lcore ce sombre tableau, lundi également, et après la région de Valence, c’est la région de Murcie qui appelle au secours le gouvernement de Madrid.
“L’Espagne n’est pas le seul pays affecté”, a déclaré Luis de Guindos, le ministre espagnol de l’Economie qui écarte toujours un plan d’aide global pour l’Espagne. “L’Espagne est actuellement la barrière sur laquelle viennent peser toutes les incertitudes qui existent sur la zone euro. Mais ça va plus loin que l’Espagne. Le futur de la zone euro à court terme ne peut se régler qu’avec des actions déterminées très spécifiques”.
Le ministre espagnol parle des achats d’obligations souveraines que la BCE pourrait réaliser pour faire baisser les taux d’intérêt qui y sont rattachés et soulager les finances du pays.