DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Grèce ne fait pas ce que ses créanciers attendent du pays

Vous lisez:

La Grèce ne fait pas ce que ses créanciers attendent du pays

Taille du texte Aa Aa

L’Union européenne et le FMI n’ont pas l’intention de renégocier les mesures de rigueur imposées à la Grèce car le gouvernement n’arrive pas à réaliser les objectifs demandés. Résultat, la troïka des créanciers arrive mardi à Athènes et le prochain déblocage de fonds pour la Grèce ne se fera probablement pas avant septembre.

La décision sur le déblocage des fonds se fera une fois la revue de la troïka achevée a déclaré le porte-parole de la Commission européenne Antoine Colombani. Ces derniers mois, des reports significatifs ont affecté la mise en place du
programme”.

La Grèce est à l’image du son fonds de privatisations dont les deux responsables ont claqué la porte à moins d’un mois d’intervalle et qui n’a pour l’instant réussi à récolter 1,8 milliard d’euros seulement. Et les mêmes critiques reviennent sur la Grèce.

“La Grèce n’a pas rempli les exigences du FMI et de l’Union européenne, et demande de nouveaux reports qui coûteraient 40 à 50 autres milliards”, constate Fidel Helmer, notre analyste chez Hauck und Aufhaeuser.

La Grèce a normalement besoin pour le 20 aout d’une aide intérimaire pour rembourser à la BCE un montant obligataire de plus de 3 milliards d’euros. Des négociations sont en cours.