DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Attentat anti-israélien: l'identité du kamikaze toujours inconnue


Bulgarie

Attentat anti-israélien: l'identité du kamikaze toujours inconnue

Un nouvel hommage et des questions persistantes après l’attentat-suicide 18 juillet en Bulgarie. Le ministre israélien du Tourisme s’est rendu sur les lieux de l’attentat terroriste ce mardi à l’aéroport de Bourgas, au bord de la mer noire, en mémoire des victimes, 5 touristes israéliens et un Bulgare de confession musulmane.

Le Premier ministre bulgare Boïko Borissov a précisé que l’identité du kamikaze n‘était toujours pas connue et a laissé entendre qu’il aurait eu des complices très “expérimentés”. Borissov s’exprimait lors d’une conférence de presse avec John Brennan, le conseiller pour l’antiterrorisme du président américain.

Tout en soulignant que les Etats-Unis étaient très inquiets des activités du Hezbollah et de l’Iran, John Brennan a fait comprendre qu’il fallait connaître les conclusions de l’enquête bulgare avant de désigner le commanditaire de l’attentat.

Israël, de son côté, accuse Téhéran d’avoir commandité l’attentat et le Hezbollah d’en être l‘éxécutant.

Mais l’Iran a nié une nouvelle fois ce mardi toute implication. “Les Israéliens accusent d’habitude les autres pays, y compris le nôtre, d’actes terroristes. Nous condamnons et nous nous opposons à tout acte terroriste qui met des vies innocentes en danger, comme celui qui a été commis en Bulgarie”, a déclaré le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères.

Ce mardi, l’Union européenne a rejeté une demande de la diplomatie israélienne de placer le Hezbollah sur la liste noire des organisations terroristes après l’attentat.

Avec AFP et Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

JO 2012: 1200 soldats supplémentaires déployés