DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Syrie : la question des armements chimiques attise les tensions


Syrie

Syrie : la question des armements chimiques attise les tensions

La tension monte autour de la présence d’un arsenal chimique en Syrie, ce que l’intéressée ne dément pas. Au contraire: après les démonstrations de force en images pour prouver sa puissance militaire, Damas, tout en niant vouloir utiliser des armes chimiques contre la rébellion, se dit prête à y recourir en cas d’agression:

Jihad Makdissi, porte-parole du Ministère des Affaires étrangères :

“Tous les stocks de ces armes sont contrôlés par l’armée syrienne. Ces armes sont destinées à être utilisée seulement et strictement seulement en cas d’agression étrangère contre la Syrie.”

En fait, depuis les années 90 on accuse la Syrie de posséder le plus grand arsenal d’armes non conventionnelles du Proche-Orient. Mais lesquelles, et combien? Difficile d’avoir des informations précises. Mais la Syrie pourrait en équiper ses missiles.

Les syriens y produiraient principalement du gaz Sarin, mais aussi du Tabun, du gaz moutarde et du VX, version plus mortelle du sarin.

Selon les services secrets russes, la Syrie détiendrait aussi des milliers de bombes chimiques, chargées au Sarin et prêtes à être embarquées sur des avions Su-22, Su-24 et Mig-23. Dotée d’une bonne capacité de production d’armes chimiques, la Syrie serait par contre moins avancée en matière d’armes biologiques.

Un contexte qui met Israël sous pression. Avigdor Lieberman, le Ministre des Affaires étrangères, aujourd’hui à Bruxelles, a prévenu : “si les syriens livrent des armes chimiques ou biologiques au Hezbollah, pour nous ce sera un casus belli”, a t-il dit.

Pour autant, la menace n’est pas nouvelle : déjà en 2007, des avions israéliens prenaient la direction de la Syrie pour y détruire un site soupçonné d’abriter de futurs armements nucléaires.

Une crise ou la communication et la guerre des mots ont leur rôle aussi… On se souvient de Saddam Hussein, accusé de détenir des armes de destruction massive, jamais trouvées. On savait pourtant que des armes chimiques avaient été utilisés dans le passé contre les kurdes…

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Des maires italiens manifestent contre l'austérité