DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Banksy en forme olympique


Royaume-Uni

Banksy en forme olympique

L’artiste Banksy a encore frappé. Cette fois il a pris pour cible les Jeux Olympiques de Londres. Deux nouvelles œuvres sont apparues sur les murs grisâtres de la capitale. La première représente un athlète lançant un missile et la seconde un perchiste sautant un enclos de barbelés pour finir sa course sur un matelas.


L’une des oeuvres de Banksy pour les Jeux Olympiques

Ces peintures publiées par l’artiste surviennent alors que les autorités londoniennes veulent nettoyer la ville de tout graffiti, en particulier ceux jugés injurieux envers les Jeux.
Dans le cadre de cette opération le gouvernement a procédé il y a quelques jours, à une série d’arrestations parmi les street-artists. L’un d’eux, Darren Cullen explique : “Je suppose que la ville veut montrer qu’elle fait beaucoup pour que les Jeux soient sous contrôle”. Il lui a été interdit de fréquenter des sites olympiques et d’utiliser les transports en commun, et ce jusqu’à novembre.

Banksy n’est pas le seul à avoir inspiré et avoir détourné les Jeux Olympiques. Plusieurs artistes britanniques ont réalisé des travaux sur les murs de Londres. Teddy Barner a conçu son œuvre avec la mascotte des Jeux et un chien lui faisant un gros câlin. Les artistes de Toaster Crew ont détourné les grille-pains qu’ils utilisent dans toutes leurs œuvres, en anneaux olympiques. L’artiste Criminal Chaklist a, lui représenté un jeune avec une capuche subtilisé un des anneaux.


L’oeuvre de Teddy Banner représentant la mascotte des Jeux et un chien


Les grille-pains de la Toast Crew


L’oeuvre de l’artiste Criminal Chaklist et les anneaux olympiques

En nettoyant les graffitis de Londres les autorités menacent d’effacer les travaux d’artistes mondialement connus tel que Banksy, et cela pourrait faire du tort à l’image de la ville. Ainsi que le souligne The Guardian, les touristes ne se rendent pas à Londres pour visiter une ville aseptisée mais pour voir le Londres authentique

À quelques jours des Jeux, la police de la marque olympique est aux aguets. Elle souhaite protéger les sponsors des Jeux mais aussi les anneaux olympiques. Routes, moyen de paiement, nourriture, réseaux sociaux, le Comité Internationale Olympique (CIO) et ses partenaires ont imposé leurs règles à la capitale, qui sera sous juridiction olympique le temps des Jeux Olympiques.

Prochain article

monde

La Corée du Nord a sa première dame