DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Turquie ferme tous ses postes-frontières avec la Syrie


Turquie

La Turquie ferme tous ses postes-frontières avec la Syrie

La décision de fermer les postes-frontières avec la Syrie a été annoncée ce mercredi matin par Ankara. Cela concerne le trafic de marchandises. Mais cela n’interdit pas l’entrée d‘éventuels réfugiés qui voudraient fuir la Syrie. Ils sont déjà plus de 40 000 à avoir trouvé refuge en Turquie depuis le début des violences.
Le contrôle des points de passage aux frontières est devenu, ces derniers jours, un enjeu des affrontements entre rebelles et soldats loyalistes.

Les combats s’intensifient par ailleurs dans les deux premières villes du pays : Damas et Alep.
Dans cette dernières, située dans le nord de la Syrie, les habitants affirment que l’armée utilise des hélicoptères pour mitrailler les quartiers tenus par les insurgés. Et les autorités seraient en train d’acheminer des renforts, notamment des blindés, depuis la province voisine d’Idlib pour mater l’insurrection. Voilà six jours que les combats ont éclaté à Alep, poumon économique du pays. Les morts se comptent par dizaines, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).

L’autre grand théâtre de bataille, c’est Damas, la capitale. Les rebelles y ont lancé une large offensive il y a dix jours. Depuis, l’armée de Bachar al-Assad tente de reconquérir les quartiers aux mains des insurgés, en utilisant d’importants moyens militaires. De nombreux habitants ont fui pour échapper aux violences.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Baltasar Garzón va défendre Julian Assange