DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Peugeot Citroën dans le rouge au premier semestre 2012


France

Peugeot Citroën dans le rouge au premier semestre 2012

PSA dans la tourmente. Le constructeur automobile français a dévoilé en détails les difficultés financières qui l’ont conduit à annoncer la supression de 8000 postes en France au plus tard en 2015 et la fermeture du site d’Aulnay-sous-Bois dès 2014.

819 millions d’euros de perte nette au premier semestre 2012, c’est bien plus que les prévisions des analystes. Résultat, PSA va adopter un plan d‘économies d’1,5 milliard d’euros à l’horizon 2015.

Pour sortir le groupe de l’ornière, son PDG Philippe Varin insiste sur 3 priorités : une montée en gamme de ses voitures, le renforcement de PSA dans les pays émergents et des économies drastiques.

Dans leur malheur, les syndicats sont tout de même parvenus à imposer la nomination d’un expert-comptable qui devra s’assurer du bien-fondé du plan de la direction. Un sursis de 2 ou 3 mois pour les salariés.

“Mais même s’il devait y avoir déficit, ce n’est pas aux salariés de payer la note. Les actionnaires ont touché 2,7 milliards d’euros de dividendes, ils ont claqué 3 milliards en plus en bourse en rachat d’actions, estime Jean-Pierre Mercier,
délégué CGT chez PSA Peugeot Citroën.”

Ironie du sort, le titre clôturait en hausse ce mercredi malgré l’ampleur des pertes. Dénonçant des manoeuvres comptables de la direction, 2000 salariés ont défilé dans les rues de la capitale dans la matinée.

“Alors que le gouvernement français s’engage à soutenir l’industrie automobile, PSA de son côté assure qu’une page sera tournée après cette profonde restructuration et que l’avenir sera plus clément. Mais son coût est jugé trop élevé par les partenaires sociaux, commente Gianni MAGI, correspondabnt d’euronews à Paris.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La Corée du Nord a sa première dame