DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

PSA : une addition plus salée que prévue

Vous lisez:

PSA : une addition plus salée que prévue

Taille du texte Aa Aa

PSA dans la tourmente. Mercredi, le constructeur automobile français a dévoilé en détails les difficultés financières qui ont conduit le groupe Peugeot Citroën a annoncé la supression de 8000 postes en France et la fermeture du site d’Aulnay-sous-Bois à l’horizon 2014.

819 millions d’euros de perte nette au premier semestre de cette année, un chiffre qui dépasse les prévisions des analystes. Pour y remédier, PSA annonce un plan d‘économies de 1,5 milliard d’euros à l’horizon 2015.

Dans leur malheur, les syndicats sont tout de même parvenus à imposer la nomination d’un expert-comptable qui devra s’assurer du bien-fondé du plan de la direction. Un sursis de 2 ou 3 mois pour les salariés.

“Mais même s’il devait y avoir déficit, ce n’est pas aux salariés de payer la note. Les actionnaires ont touché 2,7 milliards d’euros de dividendes, ils ont claqué 3 milliards en plus en bourse en rachat d’actions. soutient Pierre Mercier, délégué CGT chez PSA Peugeot Citroën.”

Dénonçant ce qu’ils qualifient de manoeuvres comptables de la direction, près de 2000 salariés ont manifesté mercredi matin devant le siège parisien du groupe où se tenait un comité central d’entreprise. Ironie du sort, malgré l’ampleur des pertes, le titre affichait au même moment une hausse de plus de 4%.