DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

JO : Pas de minute de silence pour les veuves des Israéliens tués en 72 

Vous lisez:

JO : Pas de minute de silence pour les veuves des Israéliens tués en 72 

Taille du texte Aa Aa

Les veuves des sportifs israéliens tués en 72 à Münich veulent une minute de silence lors de la cérémonie d’ouverture des JO demain.
 
Devant le refus du CIO, elles appellent désormais les spectateurs de la cérémonie à faire silence eux-mêmes au moment où le président du CIO prendra la parole.
 
Ankie Spitzer est la veuve d’un de ces sportifs :
“Avant tout nous voulions leur transmettre la pétition qui circulait sur internet et qui a été signée par plus de 100.000 personnes en très peu de temps. Des gens, du monde entier, qui pensent aussi qu’il devrait y avoir une minute de silence ou un hommage aux onze victimes de Münich”.
 
Une minute de silence inopinée a bien été observée lundi, mais sans réel caractère solennel et en l’absence d’oficiel israélien.
 
Mark Adams, du CIO :
“comme vous le savez, nous avons déjà marqué le coup lundi au village olympique au sujet de cette tragédie. J’ai peur de ne pas faire partie des discussions à ce sujet. Pour autant que je sache, 
nous allons continuer sans modifier nos plans”. 
 
Le 5 septembre 1972 pendant les Jeux de Münich, la prise d’otages d’athlètes et entraîneurs israéliens par les membres de l’organisation palestinienne “Septembre noir” s‘était soldée par la mort de onze Israéliens.