DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Grèce sous surveillance

Vous lisez:

La Grèce sous surveillance

Taille du texte Aa Aa

Alors que les spéculations sur une sortie de l’euro n’en finissent plus de hanter la Grèce, José Manuel Barroso et Antonio Samaras se sont rencontrés à Athènes pour faire le point sur la situation économique de ce pays toujours menacé de faillite.

Cette première visite du président de la commission européenne depuis 2009 coïncide avec celle des comptables de la Troïka.

Leur mission : évaluer la viabilité du plan d‘économie du gouvernement, condition indispensable au versement de la prochaine tranche d’aide de 31,5 milliards destinée à remettre les finances du pays à flot.

“Les réformes et les changements que le gouvernement grec ne cesse de promettre sont reportés, et les choses n’ont évolué que très lentement. La seule chose qui avance rapidement ce sont les coupes budgétaires, les réductions salariales, les coupes dans les retraites, commente Manos Matsaganis, de l’Université d’Athènes.”

Quant au rapport d’audit de la Troïka, il ne devrait pas être rendu public avant septembre.

Dans le détail, le plan d‘économie du gouvernement grec prévoit 11,6 milliards d’euros d‘économies budgétaires. Un montant approuvé mercredi soir par les inspecteurs de la Troïka.