DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Espagne : chômage, récession, finances : tout va mal

Vous lisez:

Espagne : chômage, récession, finances : tout va mal

Taille du texte Aa Aa

Nouvelle hausse du chômage en Espagne qui affiche désormais un taux de demandeurs d’emplois de 24,6% au deuxième trimestre en dépit du lancement de la saison touristique. Il était de 24,4% au premier trimestre. Parmi ces chômeurs on compte 53% de jeunes. A cette mauvaise nouvelle s’ajoute l’aggravation probable de la récession dont les chiffres provisoires seront annoncés lundi. Selon la Banque d’Espagne le PIB espagnol a reculé de 0,4% au deuxième trimestre après -0,3% au premier. Mais le gouvernement Rajoy ne veut pas d’un soutien financier au pays.
“On ne demandera pas de sauvetage. Un plan de sauvetage n’est pas envisageable, explique Soraya Saenz de Santamaria, vice-première ministre espagnole. Ce que nous faisons c’est travailler pour nous conformer aux résolutions adoptées par le conseil européen et aux mesures qui ont été annoncées et qui nous donnerons plus de stabilité dans la zone euro”.

Il a fallu jeudi les propos de Mario Draghi, le Président de la BCE s’engageant à sauver la zone euro et donc l’Espagne pour faire retomber les tensions sur la dette espagnole. A l’heure actuelle, l’Espagne doit encore supporter des taux d’intérêt qui ne seront pas soutenables très longtemps.