DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Incertitude sur le sort d'un quartier d'Alep


Syrie

Incertitude sur le sort d'un quartier d'Alep

La confusion règne sur le sort du quartier de Salaheddine, à Alep, dans le nord de la Syrie. Si l’on en croit ces images filmées par l’armée syrienne libre, les insurgés ont bel et bien repris le contrôle de cette zone après l’attaque des forces régulières. Mais l’armée loyaliste affirme de son côté avoir repoussé les rebelles hors de ce quartier, situé dans le sud-ouest de la capitale économique.

Des affrontements se dérouleraient aussi dans les quartiers de Bab al-Nasr et Bab al-Hadid, proches de la vieille ville d’Alep.

L’opposition syrienne réclame d’ailleurs à ses alliés des armes supplémentaires, notamment dans la région du golfe persique.

Thwaiba Kanafani estime être la seule femme à combattre dans les rangs de l’armée syrienne libre.
“Je suis une ingénieure civile, dit-elle. J’ai étudié l’ingénierie pétrochimique en France, j’ai ma propre entreprise au Canada, j’ai une carrière et je suis mariée, j’ai deux enfants. Quand la révolution a commencé, bien sûr j’ai été émue et je me suis sentie concernée.”

Ces deux derniers jours, de nombreux habitants d’Alep ont fuit les violences. Un premier car de réfugiés est arrivé la nuit dernière dans le camp de Mafraq, situé en Jordanie, tout près de la frontière. Le site est géré par le Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés. Depuis le début de l’insurrection, plus de 140.000 Syriens ont trouvé refuge en Jordanie.

Prochain article

monde

Russie: ouverture du procès des "Pussy Riot"