DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Roumanie : retour à la case départ


Roumanie

Roumanie : retour à la case départ

A la une de la presse roumaine ce matin : Basescu le survivant. Le président roumain a échappé à la destitution à l’issue d’un référendum où la participation a été insuffisante pour précipiter sa chute : un peu plus de 46 % seulement. Il fallait qu’elle atteigne 50% pour que le vote soit validé.

Et même si 87% des votants ont dit oui à la destitution, Basescu n’a pas l’intention de quitter son poste.

“La réaction normale pour le président Basescu serait de démissionner”, explique Stelian Tanase, analyste politique. “A l’exemple du Général de Gaulle en France après son référendum raté. Mais je pense que Basescu ne démissionnera pas. La Roumanie n’est pas la France. Elle n’a pas de tradition démocratique”.

Le président Basescu sort affaibli de cette crise politique mais il remporte son pari, au nez et à la barbe de son Premier ministre Victor Ponta qui a promis de ne pas chercher la confrontation avec son rival.

Pour le Premier ministre, le président Basescu n’a plus aucune légitimité au lendemain de ce référendum. Les deux hommes vont pourtant devoir cohabiter à nouveau après des mois de relations houleuses et tenter de retrouver la confiance de l’Union européenne.

Ce référendum, qui devait mettre un terme à la crise politique en Roumanie, n’a rien réglé. Bien au contraire.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le Colisée penche