DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La razzia chinoise


Sport

La razzia chinoise

Les gymnastes chinois étaient déjà quintuples champions du monde en titre; les voilà désormais doubles champions olympiques en titre du concours par équipes. Pas surprenant quand on compte dans ses rangs des garçons comme Zou Kai, sacré à Pékin au sol et à la barre fixe, et Chen Yibing, toujours impérial aux anneaux.

Les Britanniques, poussés par leur public, pensaient bien se couvrir d’argent mais les Japonais obtiennent gain de cause après réclamation. Ils récupèrent donc la 2ème place et chassent du podium les malheureux Ukrainiens.

La Chine s’adjuge deux autres médailles d’or ce lundi: par l’intermédiaire de l’haltérophile Li Xueying qui soulève 2 barres pour un poids total de 246 kilos alors qu’elle en pèse moins de 58, et par l’intermédiaire des plongeurs Cao Yuan et Zhang Yunquan au tremplin à 10 mètres.

Le doublé pour Agnel

Il n’a que 20 ans, il participe pour la 1ère fois aux J.O. et il a déjà avec deux médailles d’or autour du cou. Le Français Yannick Agnel remporte le 200 mètres nage libre au lendemain de son sacre avec le relais 4 fois 100 mètres nage libre. Il s’impose en 1 minute 43 secondes et 14 centièmes relèguant à près de 2 secondes le Sud-Coréen Tae-Hwan Park et le Chinois Yang Sun qui terminent 2èmes ex-aequo.

Matthew Grevers tient lui son rang de favori du 100 mètres dos. L’auteur de la meilleure performance de la saison l’emporte en 52 secondes et 16 centièmes. Le nageur américain devance son compatriote Nick Thoman, le Japonais Ryosuke Irie et le champion du monde en titre, le Français Camille Lacourt.

On la surnomme le Missile et on comprend pourquoi en la voyant évoluer dans le bassin londonien. La jeune Américaine Missy Franklin, seulement 17 ans, s’adjuge son 1er titre olympique à l’occasion du 100 mètres dos. C’est d’autant plus remarquable qu’elle venait de se qualifier pour la finale du 200 mètres nage libre à peine un quart d’heure plus tôt.

Un imbroglio et un adieu

C’est l’image du jour à Londres: une escrimeuse, la Sud-Coréenne Shin A Lam, refusant de quitter la piste, s’estimant lésée par l’arbitrage. En demi-finales du tournoi de l‘épée, elle tenait en échec la championne sortante, l’Allemande Britta Heidemann, alors qu’il ne restait qu’une seconde avant la fin de la prolongation. Mais après 20 minutes d’interminables palabres, et au grand dam de Shin A Lam, les arbitres validaient finalement une touche d’Heidemann qui sera ensuite battue en finale par l’Ukrainienne Yana Shemyakina.


Quelques heures plus tôt, Laura Flessel avait fait ses adieux à la compétition en s’inclinant face à la Roumaine Simona Gherman dès les 8èmes de finale. La “Guêpe”, âgée de 40 ans, avait décroché deux titres à Atlanta en 1996, en individuel et par équipes, puis 3 autres médailles olympiques à Sydney et Athènes. Elle était la porte-drapeau de la délégation française lors de la cérémonie d’ouverture.

Prochain article

Sport

Des nageurs en or