DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Mitt Romney multiplie les gaffes à l'étranger


Pologne

Mitt Romney multiplie les gaffes à l'étranger

Mitt Romney a été chaleureusement accueilli par Lech Walesa en Pologne. Après le Royaume-Uni et Israël, le candidat républicain à la présidentielle américaine continue sa tournée à l‘étranger.

Si Lech Walesa s’est positionné en faveur de Mitt Romney, le syndicat Solidarnosc a clairement pris ses distances, niant l’avoir invité sur les chantiers navals de Gdansk, et dénonçant ses attaques contre les droits syndicaux dans son pays.

Le candidat républicain a multiplié les gaffes lors de cette tournée. Après avoir suscité la colère des Palestiniens en qualifiant Jérusalem de “capitale d’Israël”, il a expliqué l‘écart entre le niveau de vie des deux voisins par une différence de culture.

“Aujourd’hui, Mr Romney est allé encore plus loin avec une déclaration raciste, affirmant que la culture israélienne est meilleure que la culture palestinienne.” s’insurge Saëb Erekat, conseiller de Mahmoud Abbas. “Les Palestiniens et les Israéliens sont peut-être en conflit, mais ils sont égaux, de telles déclarations ne servent pas ceux qui essayent de protéger et sauver des vies dans cette région.” ajoute-t-il.

Ce genre de remarque destinée a séduire l‘électorat juif américain soulève la question de ses capacités diplomatiques.

“Il a dit quelque chose qui aurait pu être malinterprété, et j’espère que c’est le cas; j’espère vraiment qu’aucun candidat à la présidence des Etats-Unis n’est vraiment raciste.” confie cet analyste politique israélien.

Mitt Romney a ensuite été reçu par le premier ministre polonais Donald Tusk à la mairie de Gdansk. Malgré ces gaffes à répétition, sa tournée à l‘étranger vise à se construire une image crédible auprès de la classe populaire américaine.

Prochain article

monde

Tuerie d'Aurora : 142 charges retenues contre James Holmes