DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Russie: une trentaine d'opposants arrêtés durant les "manifestations du 31"


Russie

Russie: une trentaine d'opposants arrêtés durant les "manifestations du 31"

En Russie, la police a arrêté ce mardi une trentaine d’opposants qui manifestaient que ce soit à Saint-Pétersbourg ou à Moscou. Comme tous les 31 des mois comptant 31 jours, l’opposition organisait des rassemblements dans les grandes villes du pays, afin de réclamer l’application de l’article 31 de la constitution qui garantit la liberté de réunion. Aux dires de nombreux observateurs, cette liberté est actuellement mise à mal par le Kremlin. Depuis qu’il est redevenu président, Vladimir Poutine a ainsi fait adopter une loi qui condamne très lourdement les organisateurs de manifestations non-autorisées.

Par ailleurs, Alexei Navalny a été ce mardi, assigné à résidence. L’opposant est poursuivi pour abus de confiance et de détournement de fonds. Le célèbre blogueur militant anti-corruption dénonce ces accusations, qu’il qualifie de “fable”.

Enfin, les chanteuses du groupe Pussy Riot sont également dans le collimateur des autorités. Elles sont actuellement jugées pour acte de vandalisme. En février dernier, elles avaient interprété, dans une église orthodoxe, une chanson critique à l‘égard de Vladimir Poutine.

“Les chanteuses ont dit qu’elles ne comprenaient pas les charges qui pèsent contre elles, explique Olga, une des fans du groupe, et tous ceux qui sont là s’interrogent aussi. Pourquoi cela fait cinq mois qu’elles sont en prison. C’est vraiment triste qu’on assiste à de tels procès dans notre pays”.

Si elles sont reconnues coupables, les chanteuses du groupe Pussy Riot, risquent jusqu‘à sept ans de prison.

Prochain article

monde

Conditions de vie difficiles pour les réfugiés syriens