DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Manifestation agitée contre la fermeture d'une aciérie géante dans le sud de l'Italie

Vous lisez:

Manifestation agitée contre la fermeture d'une aciérie géante dans le sud de l'Italie

Taille du texte Aa Aa

Des milliers de travailleurs et leurs familles ont défilé dans les rues de Tarente contre la mise sous séquestre d’une partie du site ILVA, le plus grand d’Europe. L’usine est soupçonnée de pollution environnementale par la justice qui a assigné à résidence huit hauts dirigeants du site. Ils vont comparaître ce vendredi.

Le défilé organisé à l’appel des syndicats intervient en même temps qu’une grève de 24h.

“Ils doivent comprendre une chose : on ne peut pas choisir entre la santé et le droit au travail. Ce sont tous les deux des droits inaliénables et ces deux droits doivent coexister. Et c’est ce que nous demandons : le travail et la santé”, explique cet ouvrier.

“Certains viennent aussi de Calabre pour travailler ici. S’il arrête le site de Tarente, Tarente va mourir, les provinces du sud des Pouilles vont mourir”, lance cet autre.

Un groupe de contestataires a sifflé les dirigeants syndicaux en les accusant de collusion avec la direction de l’usine.

“Une telle question difficile et complexe provoque évidemment l’immense détresse des travailleurs. Il y a toujours des moments de désaccord et il ne faut pas avoir peur de cela. On doit y faire face avec sérénité”, affirme Susanna Camusso, la secrétaire générale de la CGIL, le premier syndicat italien.

Des incidents ont émaillé la manifestation. 20 000 emplois sont liés à l’activité de l’usine mais le site de Tarente représenterait 92% de la quantité de dioxine rejetée dans l’air italien. Inquiet pour l’emploi, le ministre de l’environnement va débloquer des fonds pour assainir le site.