DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'ambassadeur de Suède persona non grata au Bélarus


Bélarus

L'ambassadeur de Suède persona non grata au Bélarus

Les ours en peluche font une nouvelle victime au Bélarus. L’ambassadeur de Suède n’est plus le bienvenu dans le pays, officiellement son mandat n’a pas été renouvellé par Minsk, la Suède, elle, dénonce une expulsion.

“Monsieur Stefan Eriksson a travaillé à Minsk presque 7 ans. C’est un long mandat, explique Andrei Savinykh, le porte-parole du ministère biélorusse des Affaires étrangères. Pendant tout ce temps, ses activités n’ont pas eu pour but le renforcement des relations entre le Bélarus et la Suède, mais leur érosion. Nous sommes prêts à faire des efforts pour maintenir la nature constructive de nos relations. En même temps si la partie suédoise cherche à aggraver la situation nous serons forcés à réagir de façon adéquate.”

De son côté Stockholm a refusé la venue d’un nouvel ambassadeur du Bélarus. Cette guerre diplomatique est la conséquence du lâcher d’ours en peluche. Début juillet, au dessus du Bélarus, deux militants suédois lâchaient depuis leur petit avion des centaines d’oursons pour dénoncer les atteintes au droit de l’Homme. De quoi déclencher la colère du président Loukachenko, considéré comme le dernier dictateur d’Europe.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

À Londres les commerçants commencent à détester les JO