DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'Onu dénonce le pillonage des villes rebelles


Syrie

L'Onu dénonce le pillonage des villes rebelles

La Russie et la Chine ont une nouvelle fois voté contre un texte condamnant la Syrie. L’Onu a adopté une résolution non contraignante qui dénonce le pilonnage des villes rebelles par l’armée syrienne et critique l’impuissance du Conseil de sécurité à faire pression sur Damas.

La délégation européenne a insisté sur le fait que le président Assad n’avait pas de place dans le futur de la Syrie. “L’Union européenne appelle tous les groupes d’opposition à mettre leurs différends de côté, a ajouté le porte-parole de l’UE, et à travailler ensemble à une transition inclusive ordonnée et pacifique en Syrie.”

Les violents combats auraient fait ce vendredi 70 morts, la moitié sont des civils. A Alep, survolée par des avions et des hélicoptères, de violents combats ont éclaté dans le bastion rebelle de Salaheddine.

Selon les habitants, des snipers se sont déployés sur les murailles de la vieille ville.

Sur l’autoroute entre Lattaquié et Alep, un vidéaste amateur filme des colonnes de blindés.

Les bombardements à Alep n’ont pas empêché les manifestants de descendre par centaines dans les rues, en scandant “nous voulons exécuter Bachar”.

A Damas l’armée a livré bataille aux rebelles dans le quartier de Tadamoun, voisin du camp de réfugiés palestiniens où jeudi, 21 civils ont été tués par des obus. Des combats ont également éclaté aux abords d’un aéroport militaire proche de Damas.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'ambassadeur de Suède persona non grata au Bélarus