DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nouveau tour de vis budgétaire en Espagne

Vous lisez:

Nouveau tour de vis budgétaire en Espagne

Taille du texte Aa Aa

Le mois dernier, Bruxelles avait accordé un délai d’un an à l’Espagne pour réduire son déficit public, mais en contrepartie de nouvelles mesure de rigueur.
Le chef du gouvernement espagnol a dévoilé hier le nouveau projet budgétaire, en prenant soin de ne pas renier SA promesse de campagne :
 
“Je n’ai pas l’intention de réduire les pensions de retraite l’année prochaine, assure-t-il.
Comme je l’ai déjà dit, c’est la dernière fois que je touche au budget. J’insiste, je ne compte pas toucher aux retraits l’année prochaine.”
 
Le nouveau plan budgétaire prévoit 102 milliards d‘économies d’ici 2014, ce qui devrait permettre de ramener le déficit public à moins de 3 % du PIB.
Pour y parvenir, l’une des mesures phares est l’augmentation des impôts, censée générer 35 milliards d’euros. La hausse de la TVA sera notamment appliquée dès la rentrée.
 
En plus des coupes déja engagées dans les frais de fonctionnement de l’Etat, les allocations chômage ou les salaires des fonctionnaires, ce plan prévoit des économies dans les budgets régionaux de la santé et de l‘éducation.
 
Toujours asphyxiée économiquement, l’Espagne est de plus en plus encline à accepter une aide européenne, plus large, cette fois, que celle qui avait été accordée aux banques en juin dernier.