DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Standard & Poor's dégrade les notes de 15 banques italiennes


Italie

Standard & Poor's dégrade les notes de 15 banques italiennes

Une récession plus profonde que prévue en Italie, c’est sur la base ce constat que l’agence de notation Standard and Poor’s décide de dégrader les notes de 15 banques italiennes.

Parmi celles-ci, Paschi di Siena  ou la Banque populaire de Milan, les notes des plus grosses banques italiennes comme Unicredit ou Intesa Sanpaolo restant inchangées.
 
En pleine crise de la dette de la zone euro, l’Italie a vu son PIB réduire de 0.8 % au premier trimestre 2012, elle enregistrait ainsi une évolution négative pour le troisième trismestre consécutif.
 
Mardi, pourtant, cette tendance déficitaire n’atteignait pas l’optimisme de Mario Monti :
“Nous, comme le reste de l’europe, a-t-il déclaré, approchons de la fin du tunnel” de la crise.
 
Un plan de sauvetage européen est-il donc nécessaire pour sauver l’Italie?
Alors que le président de la BCE Mario Draghi a invité les Etats à solliciter le fonds d’urgence de la zone euro, le président du Conseil italien semblait incertain sur cette question.“Pour l’instant, l’Italie n’en n’a pas l’intention” a-t-il estimé.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Nouveau tour de vis budgétaire en Espagne