DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Sinaï : Israël met la pression sur l'Egypte


Israël

Sinaï : Israël met la pression sur l'Egypte

Nombreuses réactions au Proche-Orient après l’attaque qui a coûté la vie dimanche soir à 16 gardes frontières égyptiens à la frontière avec Israël.

Le premier ministre israélien Benyamin Netanyahu s’est rendu sur la frontière sud de son pays où il a rappelé l’intérêt commun des deux états frontaliers : “Je crois qu’il est clair qu’Israël et l’Egypte ont l’intérêt commun de faire en sorte que la frontière entre nos deux états soit calme. D’un autre côté il s’avère qu’une fois de plus l’Etat d’Israël ne doit compter que sur lui même quand il s’agit de défendre la sécurité des citoyens israéliens”.

Dimanche un commando djihadiste a tenté de franchir dans le Sinaï la frontière de l’Egypte vers Israël. Le commando avait réussi à s’emparer de deux véhicules blindés égyptiens avec lesquels ils voulaient attaquer le poste frontière de Kerem Shalom.

Le nouveau président égyptien Mohamed Morsi a ordonné un contrôle total sur la région du Sinaï. Cette attaque, la plus meurtrière sur cette frontière depuis des décennies met la pression sur l‘éxecutif egyptien comme le souligne le professeur Gamal Eltahawy de l’université Minya : “Cette attaque a ébranlé la stabilité politique egyptienne et par conséquent sa stabilité économique et c’est tout le processus de développement qui est atteint. Ce sont des forces extérieures qui en sont responsables”.

La présidence de la république égyptienne a proclamé trois jours de deuil national après une attaque qu’elle a qualifiée de terroriste

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Espagne : accalmie sur le front des incendies