DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Baugé battu par le King Kenny

Vous lisez:

Baugé battu par le King Kenny

Taille du texte Aa Aa

Jason Kenny devient champion olympique de vitesse individuelle quatre jours après sa victoire dans l‘épreuve par équipes avec la Grande-Bretagne.
En finale, le cycliste originaire de Bolton bat en deux manches sèches le Français Grégory Baugé, pourtant invaincu dans les grands rendez-vous depuis 2009 ! La troisième place revient à l’Australien Shane Perkins. Jason Kenny succède au palmarès à celui qui l’avait battu pour l’or à Pékin en 2008 : son compatriote Chris Hoy. Grégory Baugé empoche lui sa troisième médaille d’argent aux J.O.


 
La tsarine de la perche descend de son piédestal
 
En athlétisme, Jennifer Suhr détrône la tsarine de la perche Yelena Isinbayeva. L’Américaine s’adjuge l’or en franchissant à son deuxième essai une barre placée à 4 mètres 75. La Russe, sacrée à Athènes et Pékin, échoue à trois reprises à cette hauteur. Elle rate donc la passe de trois mais se console avec la médaille de bronze. La Cubaine Yarisley Silva s’intercale entre les deux jeunes femmes.
 

Felix Sanchez récupère son titre
 
Il était double champion du monde; il est maintenant double champion olympique. A bientôt 35 ans, le Dominicain Felix Sanchez récupère le titre du 400 mètres haies avec exactement le même temps, 47 secondes 63, qu’il avait signé à Athènes en 2004 ! Il restait alors sur une série de 43 victoires d’affilée avant d‘être diminué par les blessures. Quatre ans plus tard, hors de forme, il avait été éliminé dès les séries à Pékin. Il devance cette fois l’Américain Michael Tinsley et le Portoricain Javier Culson.
 
James en or, les Borlée hors du podium
 
A seulement 19 ans, Kirani James est déjà champion du monde et champion olympique du 400 mètres. L’athlète de Grenade boucle son tour de piste en 43 secondes 94 pour signer la meilleure performance de la saison. Il devance de plus de 5 dixièmes le Dominicain Luguelin Santos et le Trinidadien Lalonde Gordon. Déception pour les jumeaux belges Kevin et Jonathan Borlée qui se contentent des cinquièmes et sixièmes places.
 
Pas de surprise non plus dans le 3.000 mètres steeple avec la victoire de la championne du monde en titre. La Russe Yulia Zaripova l’emporte en 9 minutes 06 secondes et 72 centièmes, record personnel à la clé. La médaille d’argent est pour Habiba Ghribi qui signe au passage un nouveau record de Tunisie.
 
Dans le concours du lancer du poids, on attendait un duel entre Nadzeya Ostapchuk, championne du monde en 2005, et Valerie Adams, triple championne du monde en titre. A l’arrivée, c’est la Bélarusse qui prend le dessus sur la Néo-Zélandaise grâce à son troisième jet mesuré à 21,36 mètres. C’est la première fois qu’Ostapchuk et Adams grimpent sur un podium olympique.
  
Aliya Mustafina complète sa collection de médailles
 
La gymnaste russe s’adjuge l’or aux barres assymétriques après avoir décroché l’argent par équipes et le bronze au concours général. Avec une note de 16,133 points, elle devance la Chinoise He Kexin et la favorite du public, la Britannique Elisabeth Tweddle. Aliya Mustafina s‘était révélée aux Mondiaux 2010 en prenant deux médailles d’or et trois médailles d’argent avant de se blesser sérieusement au genou. Elle peut encore monter sur le podium ce mardi puisqu’elle disputera la finale du sol.
 
Arthur Zanetti est le nouveau seigneur des anneaux
 
Le jeune gymnaste, qui n’a que 22 ans, apporte au Brésil sa première médaille d’or dans la discipline. Il avait beau être le vice-champion du monde en titre, il n‘était pas pour autant le favori du concours. Et pour cause, il avait face à lui le champion olympique en titre et quadruple champion du monde, le Chinois Yibing Chen, qui doit finalement se contenter de la deuxième place.
 
De son côté, Yang Hak-Seon est sacré au saut de cheval. Le Sud-Coréen, déjà champion du monde à cet agrès, l’emporte grâce à une figure qui porte son nom : une lune salto avant tendu avec triple vrille ! Le Russe Denis Ablyazin et l’Ukrainien Igor Radivilov complètent le podium.
 
Les Bleues ont le blues
 
Cruelle désillusion pour l‘équipe de France de football féminin. Les joueuse de Bruno Bini s’inclinent en demi-finale face au Japon sur le score de 2 buts à 1. Menées 2-0 à la 49ème minute, les tricolores réduisent le score par l’intermédiaire d’Eugénie Le Sommer à la 76ème minute juste avant d’obtenir un pénalty, raté par Elise Bussaglia… Les Bleues ont tiré 26 fois au but contre 4 frappes seulement au crédit des Nippones mais cela n’a pas suffi devant les 60.000 spectateurs massés dans le stade de Wembley. En finale, les Japonaises affronteront les Américaines, tombeuses des Canadiennes 4 buts à 3 après prolongation.
 
Retrouvailles entre la France et l’Espagne
 
L‘équipe de France de basket-ball termine la phase de poules avec quatre victoires et une seule défaite concédée d’entrée face aux Etats-Unis. Ce lundi, Tony Parker et ses coéquipiers battent le Nigéria 79 à 73. En quarts de finale, ils retrouveront les Espagnols qui les avaient battus l’an passé en finale de l’Euro. La sélection des frères Gasol a perdu face au Brésil ce qui lui assure de ne pas affronter les Etats-Unis avant la finale…
 
Deux nouveaux cas de dopage
 
Alex Schwazer ne pourra pas défendre son titre olympique du 50 kilomètres marche. Et pour cause : l’Italien a été contrôlé positif à l’EPO fin juillet lors d’un camp d’entraînement en Allemagne. Le fiancé de la patineuse Karoline Costner a reconnu s‘être dopé parce qu’il voulait être plus fort pour ces Jeux. Agé de 27 ans, celui qui avait signé la meilleure perfomance mondiale de la saison sur le 20 kilomètres a annoncé qu’il mettait un terme à sa carrière.
 
Nicholas Delpopolo a lui été contrôlé positif au cannabis. Le judoka américain, qui avait terminé septième du tournoi olympique dans la catégorie des moins de 73 kilos, a été disqualifié pour infraction aux règles anti-dopage. Il s’est défendu en affirmant qu’il avait consommé par inadvertance de la nourriture contenant de la marijuana.