DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le Caire promet vengeance après la mort de ses gardes-frontière


Egypte

Le Caire promet vengeance après la mort de ses gardes-frontière

Condamnation unanime en Egypte et en Israël au lendemain de l’attaque qui a coûté la vie à 16 gardes frontières égyptiens, à la frontière avec Israël.

Mohammed Morsi, le président égyptien qui s’est rendu sur place ce lundi, a promis de répondre de la manière la plus ferme à cet assaut attribué à des djihadistes en provenance de Gaza.

Résultat, le Caire a ordonné la fermeture de son poste frontière avec l’enclave palestinienne jusqu‘à nouvel ordre, laquelle se retrouve de fait isolée du reste du monde en cette période de ramadan.

A quelques encablures de là, c’est le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou qui visitait ce lundi le poste frontière de Kerem Shalom.

C’est là que le commando djihadiste a fini sa course dimanche soir après s‘être emparé de deux véhicules blindés égyptiens. 8 des assaillants auraient été abattus par des avions de Tsahal.

Pourtant selon le Caire, il seraient près de 35 au total à avoir participé à cette attaque, ce qui laisse penser qu’une bonne partie d’entre eux aurait réussi à prendre la fuite.

Quant au Hamas, il accuse l‘état hébreu d‘être “responsable, d’une manière ou d’une autre,” de cet attentat.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Violente attaque d'une caserne à Abidjan