DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Syrie : les civils pris au piège dans Alep


Syrie

Syrie : les civils pris au piège dans Alep

Les civils payent un lourd tribut dans le conflit syrien, particulièrement à Alep, où près d’une vingtaine ont déjà été tués. Chacun doit se débrouiller comme dans toute situation de guerre. La nourriture est restreinte, et il y a la queue devant les rares commerces encore ouverts.

L’hôpital ne désemplit pas, mais le personnel médical se fait rare. Alep manque de médecins, et ceux qui restent doivent faire preuve de courage car ils risquent leur vie. “Si le gouvernement syrien sait que des médecins travaillent ici, témoigne un docteur, il va les faire tuer”. “Alors pourquoi êtes-vous là ?” questionne un journaliste sur place.
“Je reste pour des raisons humanitaires avant tout”.
Le chef de la mission de l’ONU en Syrie se dit “extrêmement inquiet” de la situation à Alep. Il appelle les protagonistes à protéger les civils et à respecter les lois humanitaires.

Le chef de la mission de l’ONU en Syrie se dit “extrêmement inquiet” de la situation à Alep. Il appelle les protagonistes à protéger les civils et à respecter les lois humanitaires.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Premières images de l'atterrissage de Curiosity