DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Réunion : les surfeurs veulent en finir avec les squales


France

La Réunion : les surfeurs veulent en finir avec les squales

Ambiance électrique devant le siège de la Réserve marine ce mardi sur la côte ouest de l‘île de la Réunion. Suite aux attaques parfois mortelles de requins, les usagers exigent de pouvoir pratiquer légalement la pêche sous-marine sur le site, qui reste pour le moment interdite.

Dimanche, un surfeur de 41 ans, happé par un squale, a été grièvement blessé à la main et au pied.

“Nous, ce que l’on demande, c’est des mesures bien plus concrètes, et on en a surtout vraiment ras-le-bol d’entendre ces scientifiques nous tenir un discours où la réserve ne peut pas être la seule raison de cette prolifération et de ces attaques, s’indigne Ludovic Villedieu, surfeur local.”

Pour les surfeurs, pas de doute, c’est bien la réserve naturelle, qui s‘étend jusqu’aux plages et spots de surf, qui est en cause dans la prolifération des requins, et donc des attaques. Résultat, la préfecture a autorisé le prelèvement, autrement dit la capture d’une vingtaine d’espèces.

“Partout dans le monde, les prélèvements n’ont jamais démontré leur efficacité. Nous évidemment, nous pensons que ça ne règlera pas absolument pas le problème de la sécurité du surf ici à la Réunion dans l‘état actuel des choses, martèle Stéphane Girard, représentant de l’Organisation Non Gouvernementale Sea Shepherd.”

Les surfeurs locaux, eux, demandent plus de moyens pour sécuriser les espaces. Près d’une dizaine de personnes ont été la cible d’attaques ces derniers mois sur l‘île. Mortelles à 3 reprises.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La vague de chaleur se poursuit dans l'Est et le Sud de l'Europe