DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Riposte meurtrière de l'armée égyptienne dans le Sinaï


Egypte

Riposte meurtrière de l'armée égyptienne dans le Sinaï

Le Président egyptien Mohamed Morsi l’avait promise. La riposte a bien eu lieu. Trois jours après la mort de 16 gardes-frontières égyptiens dans une attaque attribuée à des islamistes extrémistes, l’armée égyptienne a lancé la nuit dernière des frappes aériennes dans la péninsule du Sinaï. C’est la première fois depuis des décennies. Une vingtaine d’activistes islamistes présumés auraient trouvé la mort.

L’attaque a visé le village de Toumah, dans le nord du Sinaï, après que des troupes se sont massées dans le secteur, à la frontière avec l’enclave palestinienne de Gaza. Des frappes ont aussi touché la ville de Cheikh Zouwayid. La nuit dernière, des assaillants non identifiés auraient également attaqué des points de contrôle près de la ville d’Al-Arish. Malgré des échanges de tirs fournis, il n’y aurait pas eu de victimes.

Dimanche, l’attaque du checkpoint s’est produite près de la frontière avec Israël. Selon les autorités égyptiennes, elle aurait été appuyée par des tirs de mortiers depuis la bande de Gaza. Cette zone est contrôlée par le mouvement islamiste palestinien Hamas.

Ce mardi, des soldats et des policiers égyptiens à la recherche de suspects ont mené des perquisitions dans des maisons situées dans le secteur de l’attaque.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Manille noyée sous les pluies de mousson