DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Espagne : la fin des soins gratuits pour les clandestins


Espagne

Espagne : la fin des soins gratuits pour les clandestins

Les jours de la couverture médicale gratuite pour les clandestins en Espagne sont comptés.

A partir du 1er septembre un décret royal prendra effet et tout immigrant sans permis de séjour ne sera plus soigné dans les hôpitaux publics. La loi a fait abstraction des mineurs, des femmes enceintes et des cas d’urgence. Des médecins s‘élèvent déjà contre cette décision.

Salvador TRANCHE membre de l’assocation des médecins de famille :
“Cette loi ne résout pas le problème, et d’un point de vue professionnel nous dans l’association des médecins de famille nous continuerons à prêter assistance exactement comme nous l’avons fait jusqu‘à présent”.

L’affaire est devenue politique, des régions qui ne sont pas gouvernées par le Parti populaire, comme l’Andalousie ont annoncé qu’elles maintiendraient les soins gratuits pour les sans papiers.

Diego VALDERAS, vice-président de la région d’Andalousie :

“C’est insensé, c’est un manque de solidarité. Cette loi n’a pas de logique, n’a pas de sens commun. Je ne peux pas comprendre ces personnes qui mettent la comptabilité au dessus de l‘être humain”.

500 000 personnes seraient touchées par cette mesure en espagne. Le gouvernement conservateur de Mariano Rajoy a justifié sa décision par son effort de rigueur et pour Rafael Hernando, un porte-parole du Parti populaire, la solution est simple “les immigrés illégaux doivent entrer en Espagne légalement”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Syrie : retrait des rebelles de leur bastion dans Alep