DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Sinaï : la fermeture de la frontière met la pression sur les Gazaouis


Egypte

Sinaï : la fermeture de la frontière met la pression sur les Gazaouis

Une frontière fermée et ce… jusqu‘à nouvel ordre. C’est ce que l’on peut voir ici alors que l’Egypte a fermé le passage de Rafah, unique fenêtre de la bande de Gaza sur l’extérieur non contrôlé par Israël. Aussi visés par l‘état egyptien la myriade de tunnels de contrebande reliant les deux territoires.

Ces contrôles font suite à l’attaque dimanche dans le Sinaï d’un commando armé qui a tué 16 gardes-frontières égyptiens.

A Gaza on parle déjà de risque de crise sanitaire et on s‘étonne d’une décision prise par le nouvel exécutif égyptien comme l’explique ce Gazaoui :

“Je crois que cela va asphyxier les Palestiniens, ils sont vraiment en train de nous opprimer. Donc nous espérons voir le gouverment égyptien, les gouvernement de la révolution, faire preuve d’un peu de considération envers ces gens qui ne sont pas responsables de ce qui s’est passé”.

Au Caire, le président Morsi a envoyé d’autres signes de sa volonté de reprendre la situation en main comme le renvoi du responsable du renseignement et la mise en place de l’opération d’envergure des forces de sécurité égyptiennes dans le Sinaï.

Prochain article

monde

Gu Kailai : le procès qui ébranle le Parti communiste chinois