Fermer
Identifiez-vous
Merci d’entrer vos identifiants de connexion

ou Rejoignez la communauté euronews

Avez-vous oublié votre mot de passe ?

Skip to main content

Dernière Minute
  • L’Oréal suspend les voyages d’affaires de ses collaborateurs à Hong Kong
  • Le gouvernement catalan suspend la campagne du référendum pour respecter la légalité (porte-parole via AFP)
  • Afghanistan : Kaboul signe un accord de sécurité bilatéral avec Washington (AFP)

Les Etats-Unis s’impliquent dans la dépollution des sites qu’ils ont contaminés avec un puissant herbicide chimique surnommé “agent orange” durant la guerre du Vietnam, il y a quarante ans.
Responsables américains et vietnamiens étaient ainsi réunis ce jeudi près de l’aéroport de Danang pour lancer officiellement une de ces opérations de dépollution.

“Le procédé utilise de hautes températures pour détruire les dioxines qui ont contaminé le sol, a expliqué l’ambassadeur américain au Vietnam, David B. Shear. La zone est ainsi rendue plus sûre pour les hommes, les femmes et les enfants qui vivent et qui travaillent ici. Cette dioxine est l’héritage du passé douloureux que nous partageons. Et le projet que nous engageons aujourd’hui, main dans la main avec les Vietnamiens, est le signe d’espoir pour l’avenir que nous bâtissons ensemble”.

Cette base aérienne de Danang était le point de départ des avions américains qui pulvérisaient le produit toxique sur les zones agricoles et les forêts tenues par les troupes communistes.
Quarante ans après, les conséquences sont encore visibles: cancers, malformations congénitales liées à l’infiltration dans le sol et dans l’eau.

Selon les autorités vietnamiennes, jusqu‘à trois millions de personnes ont été exposées à ce produit chimique. Jamais les victimes vietnamiennes n’ont réussi à obtenir des compensations financières des Américains.

Copyright © 2014 euronews

Plus d'actualités sur :