DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'or au bout de la perche pour Lavillenie

Vous lisez:

L'or au bout de la perche pour Lavillenie

Taille du texte Aa Aa

Renaud Lavillenie est allé chercher la médaille d’or à 5,97 mètres, s’offrant en même temps, un record olympique. A 25 ans, le Français confirme ses belles performances cette saison, car il a tout gagné en 2012 : championnats du monde en salle (à Istanbul) et championnats d’Europe (à Helsinki).

C’est le premier titre olympique pour l’athlétisme tricolore depuis 16 ans, depuis la médaille d’or de Jean Galfione aux Jeux olympiques d’Atlanta.

Le podium est identique à celui des récents championnats d’Europe : Renaud Lavillenie devance les allemands Bjorn Otto et Raphael Holzdeppe.

*Les Experts d’Omeyer pour l’Histoire *

Un Thierry Omeyer des grands jours, une défense de fer et des Experts bien décidés à montrer qu’ils ne sont pas encore retraités, tous les éléments étaient réunis pour permettre aux handballeurs français de se qualifier pour la finale de ces Jeux. Les Experts ont battu la Croatie 25-22 en demi-finale comme à Pékin, et comme en Chine, ils tenteront de remporter l’or olympique. En cas de victoire ils deviendraient les premiers de l’Histoire du handball à conserver leur titre (si l’on excepte l’URSS en 1988 devenue Equipe unifiée en 1992).
Ils seront opposés aux Suédois, vainqueurs de la Hongrie (27-26) dimanche après-midi.

Les Américaines plus rapides que les Allemandes de l’Est…

L’un des plus anciens records du monde est tombé ce vendredi soir à Londres, celui du 4× 100m féminin, établi par les Allemandes de l’Est en 1985 et détenu désormais par les Américaines. Les Etats-Unis ont pris leur revanche sur la Jamaïque en devenant les reines du sprint en 40 secondes et 82 centièmes. Les Jamaïcaines sont donc deuxièmes. L’Ukraine prend le bronze.

….et les Bahamas volent l’or aux Etats-Unis sur 4×400m

Les Bahamas ont réalisé le hold-up parfait sur le 4×400m, arrachant la médaille d’or aux Etats-Unis dans la dernière ligne droite. Les Américains, double champions du monde et champions olympiques en titre, étaient pourtant les favoris.
Le relais bahaméen offre donc sa première médaille d’or à son pays. Trinité et Tobago complète le podium.

L’Ethiopie règne toujours sur le 5000m

Meseret Defar détrône sa compatriote Tirunesh Dibaba, sacrée à Pékin. La championne olympique d’Athènes reprend donc les commandes du 5000 mètres en 15 minutes 4 sec et 25 centièmes. La kényane Vivian Cheruiyot, double championne du monde en titre, s’intercale entre les deux Ethiopiennes et monte sur la deuxième marche du podium.

Rudisha défie Bolt

Au lendemain de son record du monde du 800m, David Rudisha est prêt à se remettre en piste. Le Kényan, sacré lors de la même soirée qu’Usain Bolt, a défié la star de la Jamaïque, sur 400m….
Usain Bolt a un record personnel à 45 secondes et 28 centièmes sur le tour de piste, David Rudisha à 45 secondes et 50 centièmes. Reste à savoir si la mégastar du sprint aura le courage de s’aligner sur 400m !

Mellouli : roi de la nage, tous bassins

Oussama Mellouli devient le premier nageur à obtenir deux médailles dans les mêmes Jeux, en bassin ET en eau libre. Le Tunisien – en bronze la semaine dernière sur 1500m nage libre – est désormais champion olympique du 10 km en eau libre, autrement dit le marathon des nageurs.
Oussama Mellouli a mené la course dans le lac de Serpentine à Hyde Park. Il devance l’allemand Lurz et le canadien Weinberger et offre à la Tunisie sa première médaille d’or.

Aussies et Kiwis, impériaux sur 470

Les Australiens, triple champions du monde, ont logiquement décroché l’or à Weymouth, dans le sud de l’Angleterre, en 470. Les Britanniques sont en argent, les Argentins en bronze.
Chez les femmes, ce sont les Néo-Zélandaises qui l’ont emporté devant les Britanniques et les Néerlandaises.