DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

JO de Londres : quel bilan ?


Royaume-Uni

JO de Londres : quel bilan ?

Puisque chaque médaille a trouvé son propriétaire, et que la vasque olympique de Londres est désormais éteinte, l’heure est venue de dresser un bilan.

Pour cette 30e Olympiade de l‘ère moderne, ce sont les Etats-Unis qui arrivent en tête, suivis de la Chine, et du Royaume-Uni, première nation européenne à figurer dans le palmarès.

Comme on s’y attendait, le pays hôte a su tirer bénéfice de l’avantage du terrain. Goldman Sachs, qui avait tenté de jouer les astrologues en publiant ses prédictions par nation, a plus ou moins réussi son pari. Selon une étude de l‘établissement bancaire américain, le pays organisateur glane, en moyenne, 54% de distinctions de plus. Ce qui aurait donc dû rapporter 72 médailles aux Britanniques, qui n’en récoltent finalement que 64.

Et si on se hasarde à un classement par continents, l’UE devance de loin le reste du monde. Le nombre de médailles récoltées par les 27 est de 306, dont 92 en or. C’est bien plus que pour les autres continents.

Deux pays raflent aussi près de la moitié des médailles asiatiques : la Chine et la Corée du Sud. Il faut dire que Pékin a élevé le culte du métal doré olympique au rang de sacerdoce. Une machine à gagner qui puise dans le sentiment de fierté nationale, à grand renfort de fonds publics.

Il est aussi coutume de dire que l’or est l’apanage des économies les plus fortes. Et en y regardant de plus près, on constate en effet que cinq pays membres du G7 figurent dans le top 10 : les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l’Allemagne, la France et l’Italie. Sans parler de la Russie et de la Chine, 2 nations à forte croissance appartenant au BRICS.

La corrélation entre PIB et performance sportive semble donc évidente : des infrastructures développées et une culture des loisirs stimulent l’entraînement des sportifs. Ce qui pourrait en partie expliquer pourquoi le continent africain s’en tire avec le moins de médailles.

Reste à savoir si l‘économie britannique aura su profiter de ces JO, comme le claironnait le Premier ministre David Cameron.

Selon les prévisions du gouvernement britannique, l‘évènement devrait contribuer à une augmentation de 0,2% de la croissance annuelle pour les quatre prochaines années.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Vatileaks: le majordome du pape sera jugé